Une incroyable soirée d'Halloween

Cette année, nous avons célébré notre premier Halloween américain.

Nous nous attendions à une soirée joyeuse et animée, mais n’imaginions pas l’ampleur de l’événement.

Les jours précédents la soirée la plus monstrueuse de l’année, le voisinage, en ébullition, orna les jardins de citrouilles, squelettes et autres décorations effrayantes. À ce moment-là, je ne réalisais pas encore ce qui allait se passer.

Bien sûr, nous connaissons tous, à travers les films et séries américaines, cette échappée d’enfants courants dans les rues en quête de sucreries, mais ce n’est là, que la partie visible de l’iceberg. 


Durant l’après-midi du jour J, nous commencions à voir des enfants et adultes déguisés se balader dans les rues du quartier, comme pour inspecter les environs. Nous fîmes de même. Je voulais absolument ressentir l’énergie d’Halloween se diffusant dans le quartier. Les maisons étaient décorées, les gens se rendaient chez les voisins organisant des "partys", des policiers faisant leur ronde étaient hélés par les voisins qui voulaient une photo de groupe au complet et les jeunes adultes sortaient de chez eux pour rejoindre leurs amis. 

À notre retour de promenade, notre voisine d’en face avait installé ses décorations et quelques-uns de ses amis arrivèrent pour participer à la distribution de bonbons.


La nuit tombant, les enfants commencèrent alors leur tournée.

J’étais surexcité ! Le saladier rempli de bonbons ; prêt à la distribution, j’attendais le premier ding dong, qui malheureusement n’arriva pas. Pourquoi ? Je le comprendrai plus tard.

Nos voisins, assis sous leur porche,  étaient déjà sollicités. J’ai alors ajouté une pancarte "Happy Halloween" à ma porte, mis des bougies à la fenêtre, nous ouvrîmes en grand la porte d’entrée, nous  sortîmes des chaises, quelques décorations et nous nous installâmes dans le jardin pour être vus par le plus grand nombre. 

Ça y était ! Les enfants s’approchèrent de notre maison. Des coucous amusés s’échangèrent entre nos voisins et nous. Les enfants tous plus mignons les uns que les autres venaient demander leurs bonbons. C’était tellement attendrissant, les parents derrière qui régulièrement disaient : tu dis bien, "Hi", "trick or treat" et "thank you". 

L’ambiance fut tellement joyeuse. Il n’y avait plus d’adulte, seulement des enfants de 7 à 77 ans. 

La voisine vint discuter avec nous entre deux vagues d’enfants affamés de sucreries et nous avons, à ce moment-là, appris que l’organisation d’Halloween était telle qu’il existait une carte des maisons participant à l’événement ! Nous n’étions pas au courant. Nous avons donc compris pourquoi personne ne venait sonner chez nous avant notre installation dans le jardin. Notre maison n’avait pas sa petite étoile sur le Map. L’année prochaine, en plus d’être décorée, notre demeure aura sa place sur le plan du voisinage pour que les enfants viennent nous réclamer leur dû !


Quelques heures plus tard, stock de bonbons à sec, nous nous sommes préparés pour rejoindre un ami à Miami Beach, et plus précisément sur Lincoln Road; la plus grande rue piétonne de la ville. Quelle ne fut pas notre surprise de voir un lieu, totalement remplie d’une foule joyeuse et endiablée. 

Tout le monde ou presque était déguisé : Schtroumpfs, rois, princesses, religieux, monstres en tous genres, animaux, Pokémons, Minions, spartiates, indiens, gens tout nus ou presque, tout et tous étaient représentés. Des jeunes, des moins jeunes, des très vieux, tout le monde se prenait en photo, souriait, dansait dans la rue, éclatait de rire et félicitait l’autre pour son costume.

J’étais sur un nuage, les yeux rivés sur chacun d’entre eux, à observer avec émerveillement les déguisements et la joie dans les regards et sur les visages.

C’était mon premier Halloween aux Etats-Unis et j’ai adoré.

Vivement le prochain ! 

La maison de nos voisins.
La maison de nos voisins.
Dans le voisinage
Dans le voisinage
dans le voisinage
dans le voisinage
Notre maison, décorée avec ce que nous avions sous la main. L'année prochaine nous aurons tout ce qu'il faut, c'est promis !
Notre maison, décorée avec ce que nous avions sous la main. L'année prochaine nous aurons tout ce qu'il faut, c'est promis !

Voici un petit aperçu de la fête qui se déroulait au coeur de Miami Beach

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    bertille_in_miami (lundi, 02 novembre 2015 14:53)

    Sympa ! Je ne savais pas que vous étiez venu sur Lincoln Road, on aurait pu s'y voir :)
    Nous, on a organisé ça à la dernière minute (mais avec nos vrais déguisements de l'an dernier). Je prépare également un petit billet sur notre tournée du coin ;)

    À bientôt !

  • #2

    Lulu L'expat (lundi, 02 novembre 2015 23:04)

    Hello Bertille :)
    oui, c'est tout à fait par hasard que nous sommes allés sur Lincoln Road, nous ne savions absolument pas qu'il y avait cette fête à ciel ouvert :)
    Hâte de lire ton billet sur le sujet ! Bonne soirée à toi et à très bientôt.