· 

Le grand départ aux States

05.21.15 9:30 am/ 21.05.15 9h30.

 

Après avoir pendant plusieurs semaines dit au revoir à la plupart de nos proches, nous arrivions enfin à ce fameux jour J.

Ça y était. Le taxi vint nous chercher, notre chien Bob, mon mari et moi pour nous déposer à l'aéroport.

Lors du trajet, j'avais le sentiment qu'une page se tournait. J'observais le paysage, perdu dans mes pensées et la larme au coin de l’œil. Une larme à la fois joyeuse et déjà nostalgique. Une sacrée histoire, toutes ces émotions qui se mélangent les unes aux autres et se bousculent pour vous montrer que oui, elles sont bien toutes là et qu'elles ne vous laisseront jamais tomber. Je ne dirais pas qu'elles sont mes meilleures amies, mais une chose et sur, elles me font me sentir vivant et savent débarquer au bon moment.

 

Ce matin-là, le moment que nous redoutions le plus est arrivé. Celui du chien dans la cage, certes géante et spacieuse, mais une cage quand même. Notre Bob était dans une panique noire lorsque la cage, avec lui enfermé à l'intérieur, est partie sur le tapis roulant. Il pleurait tellement que cela nous a brisé le cœur. Evidemment, nous pleurions aussi avec cette impression d'être de mauvais maîtres qui abandonnaient leur grosse peluche. Ce n'était l'histoire que de quelques heures et nous essayions de ne pas trop être dans l’empathie des heures de stress que notre toutou allait vivre. Nous préférions penser à plus tard et aux superbes baignades qu'il allait faire dans l'océan Atlantique.

 

Il était temps de prendre nous aussi la direction de la salle d'embarquement. J'étais assez excité à l'idée de prendre pour la première fois de ma vie l'avion en classe business (c'est l'avantage du cumul de miles d'un mari toujours en déplacement). Je dois dire qu'on y prend vite goût à ce petit luxe. Siège qui s'incline pour devenir un lit, un écran personnel pour regarder les séries et les films que je veux, et pour jouer aux jeux vidéo également. Un personnel de cabine aux petits soins. De la nourriture de grande qualité, car oui, c'est une chef étoilée qui concocte le menu des classes affaires, rien que ça mes amis. 


Et pour finir avant le décollage et la mise hors tension de mon téléphone portable, quelques derniers appels émouvants d'amis et de membres de ma famille et un ultime appel larmoyant à ma grand-mère que j'aime tant.